Une île autrefois viticole

P7170037

Patmos est l’île la plus septentrionale des îles du Dodécanèse, à l’est de la mer Egée. Le climat est sec, les vents du nord sont fréquents et le soleil fait partie de la vie quotidienne avec 3000 heures d’ensoleillement annuel.

A 161 miles nautiques du Pirée, les 34 km2 de Patmos abritent environ 3000 habitants à l’année. Dès la période touristique, il faut multiplier par quatre les visiteurs de cette île encore protégée esthétiquement et culturellement.

Mais le temps est loin, où les habitants de l’île vivaient en quasi-autarcie. Les interventions qui portent atteinte au paysage sont dues au revirement de l’économie vers le tourisme et les maisons de vacances.

Jadis prospère, l’activité viticole de l’île n’est plus qu’un souvenir. Quelques parcelles subsistent encore pour la consommation privée. Mais, nous avons trouvé des traces et des sources montrant une production viticole importante, notamment à destination de l’Egypte, il y a encore huitante ans. Les pressoirs à vin, dans lequel on faisait le moût, se trouvaient dans les maisons des agriculteurs. Actuellement, nous pouvons clairement déterminer les zones autrefois cultivées, simplement par l’observation des anciennes terrasses, aujourd’hui en friche.

Mais si les anciens habitants de l’île parlent avec mélancolie du cépage blanc «muscat d’Alexandrie» et du rouge «fokiano», force est de constater que les quelques plants aujourd’hui en activité proviennent de cépages continentaux grecs, sans ligne viticole particulière.

Les commentaires sont fermés.